Les derniers jours du monde

Publié le par La fée Paradis


De Arnaud et Jean-Marie Larrieu
Avec Mayhieu Amalric, Catherine Frot, Karine Viard, Sergi Lopez
2h10, France
Sortie : août 2009







Le Méliès a dit :


La fin du monde est annoncée. Robinson Laborde (Mathieu Amalric) part pour une odyssée sur les routes de France et d'Espagne, à la recherche d'une femme aimée. Dans un monde bouleversé par l'apocalypse imminente, Robinson se trouve face à l'inattendu : au milieu de la panique, des séismes et des épidémies, certains ont simplement décidé de jouir de leurs derniers jours sur terre.

Adaptant le roman de Dominique Noguez, "un livre inadaptable parce que plein de digressions, dont on s'est toujours dit qu'on en ferait un film",  les frères Larrieu ont réuni une distribution de rêve pour mettre en scène la quête amoureuse, dans un surprenant film de genre.

Que dire de plus ?

Complètements tarrés ces frères Larrieu ! Déjà le Voyage aux Pyrénées était un peu déjanté mais là, il fallait y penser !

Le contexte : entre attaques bactériologiques, pollutions atmosphériques et guerres nucléaire, un road trip aux multiples rebondissements entre Biarritz, Pampelune pendant des fêtes de la San Fermin, Saragosse en évacuation, Toulouse devenue momentanément capitale de la France, un château dans le Lot, et Paris. Beaucoup de personnages qui se croisent, se perdent et se retrouvent mais qui gardent finalement leur calme face à des évènements aussi dramatiques et anxiogènes. Une, voire plusieurs histoires d'amour en trame de fond, et surtout une soif de liberté qui parait enfin assouvie. Cet aspect ferait presque rêver de fin du monde ...

La BO, très marquée par Léo Ferret, n'est pas mal du tout et, même s'il y a quelques longueurs on passe un bon moment (sauf si on supporte mal la chaleur, qu'il fait 30 degrés et qu'il n'y a pas de clim dans la salle).

Les frères Larrieu sont nés à Lourdes dans les Hautes-Pyrénées, d'où des tournages réguliers dans la région : La Brèche de Roland en 2000, déjà avec Mathieu Amalric, que je n'ai pas vu et le Voyage aux Pyrénées qui était comlplètement loufoque il y a quelques mois avec Jean-Pierre Darroussin et Sabine Azéma. Un cinéma fantaisiste et pleins d'imprévus, pour ce que j'en connais, et c'est rafraichissant (sans lien avec la canicule) !

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coach 20/08/2009 10:11

Les films des frères Larrieu se résument à:-Jolies Cartes postales du Sud Ouest.-Personnages tarés.-Histoires surréalistes.Je le déconseille aux personnes raisonnées pas prêtes à voir un grand n'importe quoi. Bref, c'est un nouveau genre.

La fée Paradis 20/08/2009 10:16



Il y a deux périodes de la vie où ces films sont déconseillés :
- grand déséquilibre émotionnel qui serait amplifié
- rationnalité exacerbée par la pression extérieure qui rendrait le sujet inapte à la prise de recul et à la poésie.

Autre élément contextuel qui nuit à l'appreciation du film (mais aussi de tous les autres) : la chaleur. La petite salle du Méliès 2 était pleine à craquer (normal, premières sorties à succès
depuis des mois hier soir), sous les toits, sans clim, en période de canicule. Mu, qui sortait d'une piscine, a souffert !