Les années Spoutnik

Publié le par La fée Paradis

Les années spoutnik

De Baru (scénario et dessin) et Daniel Ledran (couleur)
Casterman
De 1999 à 2002


Marianne Magazine Litteraire janvier-février 2010 a dit (c'est ma nouvelle référence depuis que je l'ai acquis)

Fin d'une époque


1957. A Sainte-Claire, une petite ville ouvrière, deux bandes de gamins, les "par-en-haut" et les "par-en-bas", s'affrontent au moindre pretexte.


Entamé en 1999, ce cycle inspiré de l'enfance de Baru en Lorraine, livre unechronique émouvante du quotidien des fils d'ouvriers des années 1950. Un récit au fil duquel se dessine, en filigrane, un contexte social, politique et culturel oublié.


Baru ranime, dans ces péripéties croquées dans un style noréaliste, le parfum d'une époque : la fin de l'ère industrielle, du colonialisme et du communisme.

 

Virginie François


Que dire de plus ?


C'était le temps où il n'y avait pas de chomage dans les cité, où le parti communiste faisait 25% aux élections, où tout le monde était syndiqué, où les enfants pouvaient jouer au foot dans la rue sans risquer de se faire écraser par un saxo dégénérée (Attention ! Je n'ai jamais écrasé aucun enfant !), où les lendemains seraient toujours meilleurs, où les ménages s'équipaient et n'avaient pas encore la télé, le téléphone et la voiture, .... où on s'en foutait de la pollution, où on allait à l'usine à 14 ans, où on ne parlait pas encore de mondialisation, où on faisait la guerre en Algérie, où on ne parlait pas encore de mai 68, où les gens comme le produit des usines étaient standardisés...

Bref toute une époque merveilleusement retranscrite dans cette série, à tel point que malgré tous les inconvénients (dictature du parti et du syndicat, mauvaises conditions de travail et peu de loisirs, faible niveau de vie, peu de prise en considération de l'individu, ...), on aurait presque envie d'y être ! Il faut dire que l'époque était plus insouciante : pas de chomage, pas de SIDA, pas de pollution, des avancées sociales et materielles permanentes, pas de pub à la télé et pas de frustrations liées au désir d'avoir pour paraitre, ...C'était "les 30 Glorieuses" avec leurs avantages et leurs inconvénients ... Etat Providence et Productivisme.

J'ai adoré lire cette BD et je me demande ce que les enfant des années 1980 produiront dans 20 ans à propos de leur jeunesse !


Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article