Voyage en Italie du Sud (3) : randonnées en moyenne montagne

Publié le par La fée Paradis

 

Rappels :

Voyage en Italie du Sud (1) : promenades urbaines

Voyage en Italie du Sud (2) : les sites archéologiques

 

Durant ces deux semaines on a beaucoup marché mais on n'a finalement organisé que deux randonnées officielles (je ne compte pas la marche à Capri que nous verrons dans le chapitre consacré aux îles), deux sorties en moyenne montagne.

 

Précision : la pratique de la randonnée est très peu développée dans cette région, contraiement à l'Italie alpine. Même si on a identifié un CAI (clup alpin italien), il doit s'agir d'un groupuscule de dangereux passionnés. Rien à voir avec la France où la FFRP, le CAF et les collectivités locales font en sorte que toutes les communes soient identifiées dans un topoguide largement distriué dans le commerce et les offices du tourisme. Il s'avère donc extrêment difficile de trouver une carte à une échelle inférieure au 100 000° et encore plus difficile de trouver des propositions de parcours. A cela, il faut ajouter l'indigence crasse des offices du tourisme et autres "Pro Loco" (sortes de maisons du parc dans chaques parc national). Bref, démerde toi !

 

 

Massif de la Sila : Colli Perilli (1749 mètres)



A peine arrivés en Calabre et après avoir affronté la très dangereuse autoroute Naples / Reggio di Calabre, nous avons posé nos sacs à l'hôtel à Camigliatello (il faisait bien trop froid pour camper comme on l'avait initialement prévu) et nous sommes partis en quête non pas du graal, mais de l'unique carte de rando au 25 000 du coin, vendue uniquement au bar à l'entrée du parc national du massif de la Sila ...Et en plus, on a eu la dernière exposée en rayon. Cette carte est collector.

 

DSCN2910.JPG


Tous ces efforts n'ont pas été vains car on a pu faire une très belle rando : dénivelé, végétation et paysages diversifiés, sensation d'aventure et de sortie des sentiers battus ...

On a même failli se faire dévorer par des chiens à la fin : trois énormes molosses se sont jetés sur moi en retroussant les babines et en sortant les crocs à 10 cm de mes mollets, je n'en menais pas large. Nous venions de défoncer une barrière pour en extraire un bâton pointu lorsque deux hommes au look de mafieux premier échelon sont sortis de l'hacienda et ont rappelé leurs animaux de compagnie (c'est suite à cet épisode que nous avons foncé à Cosenza pour retrouver la civillisation).

 

 

DSCN2900.JPG

 


 

DSCN2893.JPG

 

DSCN2912.JPG

 

DSCN2915.JPG

DSCN2909.JPG

 

On a atteint Colli Perilli (la plaque du CAI ne date que de 2004) assez facilement sur des chemins forestiers puis on s'est enfoncé dans les bois pour rejoindre le pic Montenero un peu plus loin ... On a renoncé à mi parcours tant il était difficile de se repérer (balises incertaines, cheminement inexistant ou recouvert par la végétation, froid et humidité ... On n'était pas rassurés tous seuls dans une forêt inconnue en Calabre).

 

La Sila est qualifiée de "petite Suisse calabraise" car il s'agit d'un massif extrêmement vert et humide contrairement au reste de la région, je dirais plutôt que c'est le Béarn de l'Italie du Sud (les photos ci dessus ont été prises à environ 50 km au nord en direction de la mer ionienne et l'atmosphère est déjà beaucoup plus sèche et méditerranéenne).

 

DSCN2976.JPG

 

 

DSCN2975.JPG

Si on avait eu plus de temps et/ou moins de projets, j'aurais bien poussé jusqu'à l'Aspromonte au bout de la pointe de la botte (les orteils en fait), mais ce sera pour une prochaine fois, quand on ira en Sicile.


 

Massif du Gargano : Forêt Umbra



Cette bien nommée foret est située dans le massif du Gargano (Nord Est des Pouilles). C'est un havre de de paix et de fraicheur en période estivale. Même topo que dans la Sila pour trouver un plan des sentiers pédestres : only dans la boutique de souvenirs posée au milieu de nulle part, au coeur de la forêt. Et là, il ne s'agissait même pas d'une carte topo au 25 000, mais d'un petit schéma type plan de ville pour les nullos qui ne savent pas lire une carte (je me suis sentie directement attaquée) . 

 

DSCN3068.JPG

 

DSCN3070.JPG

 

Les sentiers étaient très agréables, il y faisait 25° contre 32° sur la côte à une quinzaine de kilomètres. Et là encore, on a croisé des animaux : j'ai vu de mes propres yeux un marcassin déguerpir à 30 mètres, et il m'a fallu une dizaine de minutes pour m'en remettre. On a silloné ce coin pendant 4 heures en ne croisant qu'un piéton et deux VTT, hallucinant.

Les gens se contentaient de faire le tour d'un petit lac à proximité de leur voiture et d'un parc animalier.

 

DSCN3087.JPG

 

 

Il y a pleins de sites magnifiques en Italie du Sud mais les italiens ne pratiquent pas la rando et il y a trop peu de touristes étrangers randonneurs pour accompagner le développement de cette pratique. On a donc eu la chance de ne croiser personne (à part les chiens et leurs maîtres) dans la Sila et presque personne dans la foret Umbra, et c'est rare.

 

La suite très vite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ourson 05/07/2010 22:05



Ah oui les chiens en rando....Faut vraiment toujours faire attention et avoir des bâtons!!


 


Sinon les premières photos dans le massif de Sila sont très belles!!


 


Donc en gros, développer les rando en Italie du sud est un créneau à prendre, je retiens!!



La fée Paradis 05/07/2010 23:25



C'est un marché à gros potentiel je pense, lance toi si tu as une âme d'entrepreneur !



Nelfe 17/06/2010 17:41



Alors si je comprends bien, si un jour on veut faire une rando en Italie c'est mort, vous avez piqué toutes les cartes! Ah ben merci!!!



Clemsit 17/05/2017 00:35

Hello ! Je cherche des idées de randonnées dans les Pouilles, est-ce que tu aurais des conseils ? :)

La fée Paradis 17/06/2010 20:35



Si tu veux faire de la rando là bas, tu me diras avant et je te brieferais pour trouver toutes les cartes en un temps reccord, mieux que le Routard !