Voyage en Italie du Sud (2) : les sites archéologiques

Publié le par La fée Paradis

 

Je vous le dis tout de suite, ce n'est pas ma partie préférée du voyage. Non pas que je sois complètement inensible au charme des vieilles pierres mais je préfèrerai toujours un ensemble urbain vivant et en évolution à une ville morte depuis plusieurs siècles. Pépé est fan, chacun ses goûts. En tout cas ce n'est pas une raison pour le zapper et ce qui est fait n'est plus à faire.


 

Pompéi



Comme tout bon touriste de Naples qui se respecte, nous sommes allés à Pompéi en train (le circusvesuviana qui dessert les extensions de Naples à l'est et au sud est, entre le Vésuve, le Golfe de Naples et Sorrento). C'était un jour férié (le 2 juin, date de la procclamation de la Réublique) mais pas en pleine saison, donc pas encore trop de touristes, heureusement. Car on y a passé 5 heures !!! Et Pépé serait bien resté plus longtemps.


 

DSCN2720.JPG

 

 

DSCN2736.JPG

 

 

DSCN2772.JPG

 

DSCN2761.JPG

 

DSCN2796.JPG

 

 

DSCN2793.JPG

 

 

DSCN2764.JPG

 

 

DSCN2767.JPG

 

 

DSCN2728.JPG


Les maisons, les rues, les amphores, les colonnes, les bâtiments publics, les fresques, les mosaïques et les corps sont bien conservés, sans doute grace à la lave du Vésuve. On voit aussi dans le lupanar que les romains étaient de vrais coquins lubriques. C'est intéressant de les imaginer dans leur vie quotidienne. Mais pour ça, heureusement que j'avais vu les deux saisons de  Rome et lu les sept épisodes de  Murena .

 

J'ai attrapé un bon coup de soleil en finissant  Le Prédicateur assise sur le forum, et on a pique niqué sur une nécropole. Ce fut quand même une bonne journée.

 

Autour de Naples, on aurait aussi pu aller à Herculanum (site greco-romain) en circusvesuviana, mais il faut faire des choix dans la vie.

 


Paestum


Quelques jours plus tard, c'est en voiture que nous nous sommes rendus à Paestum, quelques dizaines de kilomètres au sud de Naples, en route pour la Calabre. Au bord de la mer, la ville est transformée en station balnéaire de masse assez déprimante hors saison. On a dormi dans un camping la veille, heureusement qu'il y avait un groupe de trouristes serbes pour que nous ne soyons pas seuls au milieu de cet environnement mortifère. C'est aussi là qu'on a mangé notre première (et dernière) mauvaise pizza du séjour. 

 

Mais le lendemain matin, on a compris que tout ceci avait un sens : le site archéologique gréco-romain est plus buccolique que Pompéi, et surtout, on a vu les temples doriques les mieux conservés du monde (c'est le Routard qui le dit). Ils ont au nombre de trois.

 

 

DSCN2827.JPG

 

DSCN2858.JPG

 

 

 

DSCN2846.JPG

 

 

DSCN2843.JPG


Ce qui est intéressant, c'est que les romains sont appropriés les constructions grecques en en changeant la destination (et certainement l'aspect exterieur, sans demander le moindre permis de construire, biensûr). Du coup, les archéologues et les historiens ont eu du mal à retrouver la destination originelle de chaque temple.

 

Ce ne sont pas mes faibles connaissances mythologiques qui vont les aider, mais au moins ça m'a donner envie de m'y intéresser. Et c'est déjà pas si mal !

 


Museo Archeologico Nazionle

 

 

Ce n'est pas un site en tant que tel, mais je pense que c'est le meileur classement possible pour le seul musée que nous avons visité (honte à nous, mais il faisait trop beau pour s'enfermer, et l'appocalypse paloise depuis mon retour me conforte dans ce choix).

 

Ce musée regroupe des statues, objets, fresques et mosaïques antiques greco-romines récupérées dans les différents sites archéologiques. Il a occupé notre dernier après-midi et on y a vu pas mal de choses.

 

Petites déceptions : le cabinet secret présentant les moeurs coquines des romains était fermé pour rénovations, or il s'agit quand même du clou de la visite ! Et il est situé aux même étage que les célèbres mosaïques d'Alexandre récupérées dans une maison à Pompéi, que nous n'vont pas pu voir non plus. Tout comme les fresques egyptiennes au sous-sol.Pour ça, il faudra revenir en 2011 (il y a tellement de travaux partout en Italie du Sud, qu'à la fin du séjour nous n'étions plus surpris).

 

Qu'à cela ne tienne, j'ai quand même vu les galeries où se promenait Ingrid Bergman dans Voyage en Italie (de Rosselini, cf.  L'âge d'or et la fin du néo-réalisme / Voyage en Italie (1953) ). Et rien qu pour ça j'étais satisfaite de ma visite !

 

 

DSCN3257.JPG

 

 

DSCN3240.JPG

 

La suite de nos pérégrinations italienne dans les jours à venir !

 

 

PS. J'aurais pu vous parler de la Villa Jovis à Capri dans ce chapitre, mais je l'aborderai plutôt dans celui consacré aux îles.

Commenter cet article

Ourson 05/07/2010 23:17



Rhooooooo, 7/8 heures ont été à peine suffisantes pour moi!! J'y aurai bien passer une 2ème journée !!



La fée Paradis 05/07/2010 23:34



Oui tu es fan, comme Pépé. J'ai écourté ses visites le pauvre.



Ourson 05/07/2010 21:34



Oula oui dis donc ça se sent que tu n'es pas fan des sites archéo!! Personnellement, je n'y suis allé que pour eux!! Comme tu le dis à chacun ces choix


 


Tu n'as même pas été un peu ému en te promenant dans une  vraie ville romaine?



La fée Paradis 05/07/2010 22:43



Si, je ne suis pas complètement insensible mais 5h à Pompéi .... C'est long quand même !



Nelfe 17/06/2010 17:50



Raaaa Pompeï! C'est vraiment un endroit que j'aimerai faire un jour. Et ce n'est pas Mr K, prof d'histoire, qui se fera prier j'en suis sûre.


Pour ce qui est des temples doriques, il est clair qu'ils sont superbement conservé! Magnifique!


De notre côté, on est très amateurs de vieilles pierres. De par ma formation j'aime beaucoup la ville mais je trouve très intéressant de visiter ce genre de site.



La fée Paradis 17/06/2010 20:37



Si vous êtes fan des vieilles pierres, l'Italie du Sud et la Sicile sont faites pour vous ! Il y a pleins de vestiges, comme en Grèce. Rien qu'autour de Naples il y a au moins 5 sites, sans
parler de Paestum où c'est vrai que les temples valent le détour. Il faut y aller en 2011 (puisqu'en 2010 vous êtes pris).