Voyage en Italie du Sud (1) : promenades urbaines

Publié le par La fée Paradis

 

Voici la première partie du récit tant attendu de notre voyage en Italie du Sud. Il sera organisé en plusieurs parties, au gré de mes envies (c'est mon blog après tout). Urbanisme et (presque) ordre chronologique obligent, je commence par la partie citadine, soit Naples et les autres.

 

Napoli

 

Le moins qu'on puisse dire c'est que Naples a été à la hauteur de mes attentes. Petites ruelles étroites, ambiance méditérranéenne pas encore aseptisée, linge aux fenêtre, bâti supperposé (on se demande comment ça tient et où s'écoulent les eaux usées et pluviales), funiculaires, meilleures pizzas du monde, circulation risquée pour tous les modes de déplacements (piétons, scouters avec trois passagers sans casque, files de voitures inextricables ....), foule permanente intergénérationnelle, vendeurs à la sauvette, cafés à tous les coins de rue... Il ne manquait rien. 

 

DSCN2562

DSCN2576

 

DSCN2579

 

DSCN2624

 

DSCN2618

 

 

DSCN2568.JPG

DSCN2587.JPG

 

Ne comptez pas sur moi pour vous faire la visite guidée façon guide du Routard. Ce dernier est très bien fait (et on a du s'en contenter puisque j'avais oublié le cartoguide à Pau. Non, non, ce n'est pas une blague ...) et le mieux est encore de se rendre sur place. Sachez juste que l'hyper centre (Duemo, Spaccanapoli, Montesanto et quartier espagnol) et les abords de la gare (piazza Garibaldi) sont les plus populaires et animés en journée. La première couronne est plus résidentielle, classes moyennes et animée en soirée (Vomero, Chaia, Mergellina). Et les extrémités ouest les plus bourgeoises avec de luxueuses villas dont la terrasse a vue sur le Golfe de Naples (Posillipo), pour ce qu'on a pu observer à pieds. Et je vous assure que ça représente pas mal de kilomètres et de trajets en funiculaire (il y en a trois).

Il s'agit d'une ville très étendue à l'est, et là nous ne sommes passés qu'en voiture ou en train, mais certains coins me rappelaient Gomorra (film de Matteo Garrone, grand prix du jury à Cannes en 2008 que j'aimerais bien revoir). En tout cas, à part la présence de vendeurs à la sauvette de tabac et de contrefaçons de maroquinerie, le touriste ne ressent pas la présence de la Camorra.


Côté pratique, les meilleures pizzerias et les cafés les plus typiques se trouvent piazza Bellini et via Tribunali, dans l'hypercentre. On a passé six nuits à Naples : les 5 premières du séjour dans un petit bed and breakfast entre Montesanto et le Vomero, un peu en hauteur, et la dernière en auberge de jeunesse à côté du port. L'hébergement n'est pas donné et les bed and breakfast sont la solution la plus économique et charmante pour les couples qui ne veulent pas dormir en dortoir.

Les alentours sont très bien desservis en transports en commun (train et bateau). Par contre, à part les funiculaires, les transports internes sont lents et peu conviviaux. La marche reste le moyen le plus rapide et le plus intéressant pour se déplacer dans Naples.


 

Cosenza

 

 

En Calabre, j'ai été ravie de découvrir ce petit centre historique. Il correspondait totalement à ce que j'étais venue chercher en Italie du Sud. Nous n'y avons passé que quelques heures puisque nous logions à ce moment là au coeur du Massif de la Sila (je reviendrai sur l'aspect nature du séjour à l'occasion d'un prochain article).

 

DSCN2922.JPG

 

DSCN2956.JPG

 

 

DSCN2949.JPG

 

 

DSCN2944.JPG

 

 

Rues étroites et maisons accrochées sur la montagne dans une atmosphère typique et vivante, pas de touristes ... C'était juste ce dont je rêvais !

 

 

Matera

 

 

Ici aussi nous n'avons passé que quelques heures, pause pendant le long trajet qui nous menait de la Calabre (Massif de la Sila) aux Pouilles (Massif du Gargano). Le site, méconnu des circuits touristiques, est classé à l'Unesco. Une halte s'imposait.

Plus précisement, ce sont les Sassi, habitat troglodytique traditionnel, qui sont classées. Voyez pourquoi !

 

DSCN2992.JPG

 

 

DSCN3007.JPG

 

DSCN3024.JPG

 

 

 

Monte Sant'Angelo

 

 

C'est là que nous avont passé l'avant dernière journée du séjour. La canicule aidant, ce qui ne devait être qu'une halte sur le chemin du retour à Naples s'est transformé en une plus longue escale. Nous avons été conquis par cette ville calme et autentique située entre mer et montagne, au coeur du Massif du Gargano.

 

 

DSCN3221.JPG

 

DSCN3225.JPG

 

 

 

DSCN3201.JPG

 

Et d'ailleurs, comme il s'agit d'une ville connue pour des raisons religieuses (le célèbre Padre Pio a vécu à proximité), nous avons passé la nuit à la Casa del Pellegrino .... Il y avait un crucifix, mais au moins il faisait frais dans cette chambre monacale !

 

DSCN3212.JPG

(Comme nous ne sommes pas mariés, nous n'avons pas eu droit au lit double ...) (sur la photo, Pépé était anéanti par la chaleur)

 

D'autres thèmes du voyages à venir très vite (randonnées, îles, sites archéologiques, côte adriatique ...).

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jcr 17/06/2010 23:27



Parmi vos photos se trouve celle d'une administration à laquelle je suis fortement attaché dans notre beau pays: la "tesoreria communale" Cette photo a-t-elle été prise par hasard ou parce que le
bâtiment était superbe (ce dont je doute) ou l'un d'entre vous y a-t-il vu un signe du destin dans un pays étranger qui lui aurait rappelé son activité en France!


Pour les lits séparés à Monte Sant'Angelo, je trouve que puisque vous n'êtes et que vous êtes dans un pays fortement lié à l'Eglise catholique., il est normal que vous ayez dormi dans cette
configuration sous le regard du Christ rédempteur si cher  (dixit votre compagnon ce soir même)


J'espère que lors de votre prochain voyage vous n'aurez pas à subir les foudres des représentants de Dieu.


Amitiés


JCR



Fée Paradis 18/06/2010 09:02



Salut JC !


Je crois que vous avez entammé la deuxième bouteille de sylvaner hier soir. Pépé doit être frais avec les gros comptables ce matin ! Et qu'il ne se plaigne pas d'avoir mal à la tête ce soir !


Qu'est-ce donc que ce vouvoiement ? Pour répondre à ta question, c'est vrai que nous sommes particulièrement attachés aux trésoreries municipales, d'où la photo. Pour ce qui est du Christ
rédempteur je ne sais pas trop ce que c'est mais Pépé m'expliquera ce week-end. En tout cas, le crucifix ne m'a pas empêché de dormir. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Et je me
suis plutôt concentré sur la fraicheur inespéré de la chambre.


Bonne journée à toi.



Nelfe 15/06/2010 18:26



Quoiiii??? Vous n'êtes pas mariés et vous osez dormir dans le même lit d'habitude!!!????


Bon sinon, à part ça (je suis trop choquée!), perso je suis fan des maisons troglodytiques. Dès que j'en vois une, on dirait une gamine. Je note le nom de la ville. Le jour où on ira en
Italie je la ressortirai!


Ca donne bien envie d'y aller toutes ces photos. Hâte de voir la suite!


(Je fais bien la nana outrée? ;) )



La fée Paradis 15/06/2010 18:48



Oui, je sens bien ton courrou et ta déception entre ces lignes depuis que tu connais mes péchés.


Les maisons troglo c'est toujours joli, même si c'est mal entretenu. On se demande toujours comment ça tient debout. Il yen a plein en Italie du Sud, et certainement aussi en Sicile.



le barbu du 16 15/06/2010 09:59



Excellent récit qui réchauffe un peu l'atmosphère, en ce froid mois de février... Félicitations aussi pour les photos, de bonnes qualités et au cadrage plutôt bien senti, ça sent l'urbaniste qui
a fait quelques états des lieux observateurs.


Une préférence, notamment, à la 1ère et 3ème photos de Matera, avec le clocher en point d'appui, lumière agréable, impec.



La fée Paradis 15/06/2010 10:40



C'est vrai que le mois de février est pluvieux cette année ... J'ai eu un choc en rentrant ! 35° à Naples samedi matin, 16° à Roissy samedi aprem, une vingtaine de degrés à Toulouse samedi soir
et dimanche aprem ... Et un temps de plus en plus pourri au fur et à mesure du trajet en train entre Toulouse et Pau dimanche soir. Il a plu à partir de Lannemezan et ça ne s'est pas amélioré
depuis ! Mon bronzage ne va pas faire long feu.


Merci pour les photos. Pépé a un bon appareil (un bridge je crois)(mon petit compact a rendu l'âme juste avant de partir) et il a pris quelques photos aussi, à Naples notamment. J'aimerais
bien me mettre à la photo, j'aurais plus de temps lorsqu'on arrêtera les aller-retours tous les week-end. On investira dans un très bon appareil. Inch Allah !


 



SimonSquare 14/06/2010 22:11



C'est quand mes prochaines vacances moi ?



La fée Paradis 14/06/2010 23:55



Je te souhaite le plus vite posible !


Mais le revers de la médaille c'est que quand tu rentres, tu as moins de congés à prendre ... On vit dans l'attente des vacances à veir et dans la nostalgie des vacances passées ... Heureusement
qu'il y a les week-end et les 35 heures !