Vers la défaite de Sarkozy en 2012 ?

Publié le par La fée Paradis

A la demande générale de Dudule, voici mes commentaires tant attendus à propos de ce second tour des élections régionales (rappel : Régionales : pensées en vrac ).

Un peu moins d’abstention, mais c’est pas encore ça. Le fossé entre la classe politique et les classes populaires ? Ce phénomène politique reste à étudier car on entend tout et son sujet, et chacun en fait l'analyse qui l'arrange. En tout cas, je ne pense pas que ce soit bon signe pour la démocratie.

Le FN a obtenu une part importante des suffrages, mais seulement dans les 12 régions où il se maintenait au second tour (il n’y a plus d’élus FN dans les Conseils Régionaux en Aquitaine et en Midi-Pyrénées par exemple). Je pense que tant qu’il y aura de l’inquiétude sociale dans les pays occidentaux, le FN et ses congénères européens obtiendront un pourcentage incompressible de plus de 10% des voix … C’est triste mais c’est toujours ça que l’UMP et la droite libérale n’auront pas au premier tour (dans le cadre d’un scrutin majoritaire uninominal à deux tours par exemple), ce qui nuira a la perception positive du candidat en vue du second tour ...

Dans l’essentiel des régions on reconduit finalement les sortants. Et pas seulement sur la base de leurs bilans et de leurs programmes. Sarkozy a cristallisé les mécontentements contre lui. Tant mieux, ça veut dire que les français sont lucides. Ce qui me gêne un peu plus, c’est le manque de renouveau politique : Martin Malvy (74 ans, Conseiller Général du Lot depuis 1970, député depuis 1977 et Ministre du Budget en 1992) champion de la gauche … ça fait rêver, non ?

Plus sérieusement, si j’applaudis des deux mains la branlée historique que s’est pris l’UMP hier et que je propose de rendre l’Alsace aux allemands, j’attends aussi que la gauche et ses alliés profitent de cette dynamique pour ne pas nous décevoir dans les mois à venir :

-   La mission du PS : organisation de primaires en interne avant la fin de l’année 2010 pour permettre l’émergence d’un leader et d’un projet politique crédibles suffisamment tôt avant les élections présidentielles. Ce projet devra définir clairement le positionnement du parti par rapport aux enjeux économiques européens et mondiaux (mais je pense qu’un parti dont sont issus les Présidents de l’OMC, Pascal Lamy, et du FMI, Dominique Strauss-Kahn a déjà fait son choix et doit l’assumer). De ce positionnement découlera une alliance au centre, vers les humanistes libéraux du Modem (la plus logique), ou vers les réformistes du Front de Gauche. Encore une fois, je pense que les arbitrages ont déjà été effectués.

-   Le positionnement du Front de Gauche qui oscille entre l’extrême gauche et la « Gauche Solidaire » découlera de l'arbitrage du PS. Et comme je ne suis pas favorable un UMP de gauche, j’espère qu’on aura vraiment deux blocs distincts à gauche en 2012 (de toute façon, les voix du Front de Gauche se reporteront sur le candidat non UMP au second tour, où inversement d'ailleurs)

-   Et pour Europe Ecologie c’est encore plus compliqué : entre productivisme HQE, développement durable et décroissance, ça ne sera pas évident de se positionner (Quoi de commun entre Cap 21 et Yves Cochet ?). Le fourre tout idéologique permet de faire des bons scores au premier tour mais lors des alliances de second tour, les représentants du mouvement ne savent plus sur quel pied danser. Pour les Verts aussi, le débat doit être tranché rapidement !

-   Enfin, il est temps que le Modem affiche clairement son opposition systématique au modèle de société divisée et fracturée défendu par l’UMP (c’est ce qu’il a fait en Aquitaine ce week-end d’ailleurs) pour se rapprocher du PS, quitte à ce que François Bayrou ne soit pas candidat aux élections présidentielles de 2012 et remette ça à 2017. Mais, le PS doit assumer son positionnement de fait, on en revient toujours là !

Alors les gars, il est temps de se mettre au travail et, dans la dynamique positive des régionales, de nous redessiner un paysage politique clair et assumé d’ici fin 2010, pour aborder sereinement les présidentielles de 2012 et renvoyer Sarkozy à son boulot d’avocat des puissants … Dans le privé ! Je n'ai pas de boule de cristal, mais ces régionales ont permis d'entrevoir un futur proche sans lui ... J'espère que les divisions internes au sein des différents partis et leurs difficultés à s'allier lorsque c'est nécessaire ne nous feront pas louper le coche en 2012 !

Publié dans Humeur vagabonde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mr K 24/03/2010 21:04


Sus à Naboléon!


La fée Paradis 24/03/2010 22:04



Boutons le Présinain hors de l'Elysée !



Nelfe 22/03/2010 21:29


Oh ben mince, jcrois que mon commentaire n'a pas été enregistré comme il faut...
Je recommence!

J'aime ton idée pour la région Alsace! lol
Et sinon je ne voudrais pas te casser tes plans mais la France rose on l'a déjà eu et ça n'a pas empêcher d'avoir la droite aux présidentielles. C'est à se demander si le français ne serait pas con
en fait... Ah ben c'est ptet ça... ^^


La fée Paradis 23/03/2010 14:03



Ton premier commentaire avait bien été enregistré. Mais des fois ça déconne, c'est pas immédiat.

Sinon, j'ai plus d'espoirs pour 2012 qu'en 2007 pour différentes raisons :

- Sarko a réellement déçu une partie de la droite, la droite paternaliste historique et rurale, la droite chiraquienne et séguiniste, qui n'est pas forcément friquée. Ceux-là préfèreront
peut-être s'abstenir. Ou voter pour de Villepin s'il annonce vraiment la création de son mouvement en vue de 2012, comme je l'ai entendu.
- Et il n'y aura plus de vague sarkozyste comme en 2007, les gens ont compris le concept : le FN va récupérer ses électeurs, tout comme les partis de gauche ou le Modem.

C'est pour ça que si le PS n'est pas con et si d'autres voix se font entendre à droite, il est battable cette fois. Du moins je le pense et je l'appelle des tous mes voeux.



Nelfe 22/03/2010 21:28


"Plus sérieusement, si j’applaudis des deux mains la branlée historique que s’est pris l’UMP hier et que je propose de
rendre l’Alsace aux allemands..." loooool ya de l'idée!

Bon sinon je veux pas casser tes espoirs mais la France rose on l'a déjà eu et ça n'a pas empêché d'avoir la droite aux présidentielles... C'est à se demander si le français ne serait pas con en
fait... Ah ben c'est ptet ça! ^^