Une vie meilleure, de Cédric Kahn

Publié le par La fée Paradis

une-vie-meilleure.jpg

 

Les thèmes de la crise, du surendettement, du processus de précarisation, de l'éclatement familial et des difficultés sociales qui en découlent ne sont pas encore complètement éculés, mais il s'en faut de peu. 

Je n'aime pas beaucoup Guillaume Canet, ni acteur, ni réalisateur, et je n'attendais pas grand chose de ce film, si ce n'est de passer une soirée au ciné pendant un déménagement et c'est la programmation du Méliès qui a choisi. Pas de grosse déception du coup.

Guillaume Canet et Leïla Bekhti sont aussi crédibles en victimes du capitalisme que Pépé et moi en scientifiques livrés à eux-mêmes en expé au pôle sud. Non pas qu'ils interprètent mal ces personnages mais je pense que le choix d'acteurs plus anonymes auraient été plus pertinent.

Le scénario semble cousu de fil blanc mais ménage toutefois quelques surprises dans la course au pire, je ne vous en dit pas plus. Quelques longueurs rendent parfois le film ennuyeux mais finalement je suis rentrée dedans grâce à la description de phénomènes sociaux plutôt rares au cinéma (vendeur de sommeil véreux et logements miteux, manque de moyen des assistantes sociales et des services publics en général).

Ce n'est pas un divertissement qui permet de s'évader, ni une révolution esthétique, le jeu d'acteur n'est pas génialissime, mais finalement, ce n'est pas un navet.

 

Ma note (pour le palmarès 2010) : 3,25/5

Publié dans Ciné

Commenter cet article

globule 13/02/2012 23:29


Jean Sarkozy en vendeur de sommeil! Banquiers pas mauvais dans le fond mais qui pensent à leurs primes et n'hésitent pas à paraître humains et chargés de compassion sauf que chacun est
responsable de ses choix qu'ils soient bons ou mauvais alors la compassion a ses limites... Un sénario linaire qui s'évapore dans le froid polaire mais qui montre que fasse à l'insupportable
l'être humain est capable de tout endurer et de recommencer encore et encore... C'est ce qui fait tenir la société...


Et encore, Guillaume Canet est loin d'être le looseur de première dans cette histoire : il sembla avoir les moyens intellectuels pour analyser les situations, il a du mordant, l'espoir d'une vie
meilleure aura raison de lui... Ou pas?


La morale : tant qu'il y a de la vie il y a l'espoir de continuer à survivre 


La deuxième morale : ce film n'a aucun espoir de battre des records au box office et l'intouchable intouchable aura rincé les cerveaux avec ses bons sentiments, d'ailleurs je vais revoir mon
commentaire pour ce film!

La fée Paradis 14/02/2012 08:46



Salut Globule


Tu sembles avoir apprécié ce film. Je n'ai pas vu Intouchable donc je ne peux pas comparer mais justement, j'ai trouvé qu'Une vie meilleure n'est pas assez réaliste. Le personnage interprété par
Guillaume Cannet a justement trop de pêche. A mon sens, c'est l'arbre qui cache la forêt et qui fait croire que "quand on veut on peut" car il y en a qui s'en sortent.


Or, je pense que le cummul de handicaps et l'absence de perspective conduit plus naturellement au lâcher prise et à la méga louse. C'est pour ça que je n'ai pas été convaincue.


Mais effectivement, il y a de bien bien pires navets au cinéma ! See you soon !