Une vie chinoise (tomes 1 et 2), de Li Kunwu et Philippe Otié

Publié le par La fée Paradis

Une-vie-chinoise-1-et-2.jpg

 "Le temps du père" et "le temps du parti" sont les deux premiers tomes d'un récit autobiographique passionnant montrant la vie d'un chinois né peu après l'arrivée au pouvoir de Mao jusqu'à la fin de la "Révolution Culturelle" en passant par le "Grand Bond en Avant", le Petit Livre Rouge, les citation du grand Timmonier, la "Bande des 4" et le retour aux affaires de Deng Xiapoping.

On suit le narrateur, sa famille (père secrétaire du parti mais issu d'une famille nuisible de propriétaires terriens, mère ouvrière dévouée et soeur), ses camarades de classes puis son entourage à l'armée. L'endoctrinement, l'amour du peuple pour Mao et la croyance aveugle dans les choix du Parti sont très bien exprimés et ressentis par le lecteur. Ils sont tous fanatiques et manipulés par la propagande. 

Une-vie-chinoise3.jpg 

Rien de binaire pourtant dans ce récit, les personnages sont complexes et présentés de manière fine, tout comme les différentes situations présentées. Le dessin est lui aussi très expressif. 

Au delà de l'analyse de la période communiste, on entrevoit dans ce livre les fondamentaux de la culture confucéenne chinoise que Mao n'a pas réussit à faire disparaitre.

A l'heure où la Chine est perçue comme un partenaire économique financier et politique inquiétant, voire dangeureux, et où on entend tout et n'importe quoi à son sujet du fait de notre méconnaissance, la lecture de cette BD est peut-être un premier pas vers une reconnaissance (je suis sûre que les chinois lisent Tintin et Astérix alors que nous ne connaissons rien de leurs fondamentaux culturels).

Du coup, il me tarde de lire le tome 3 intitulé "le temps de l'argent".


Ma note pour ces deux tomes : 18/20

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article