Un avant goût d'automne

Publié le par La fée Paradis

 

 

Automne.jpg

 

La pluie, le vent, le temps incertain et les collègues sont revenus. Tout reprend progressivement son rythme : le boulot, les réunions, les cours de ciné, on reparle d'escalade avec le coach, je me demande si je vais m'inscrire à une activité, les festivals et concerts sont finis, difficile de prévoir des sorties nature ou plage le week-end en avance à cause de la météo, les congés ne sont plus à l'ordre du jour des conversations, il faut préparer la prochaine saison de l'AMAP, la rentrée des classes est passée, il n'y a plus personne en terrasse (normal ces derniers jours vu le temps), les journées racourcissent dangereusement, le changement d'heure approche, on parle de randonnées automnales, la réformes des retraites et la politique reviennent à l'ordre du jour, c'est la saison des mûres et des pommes, on commence à penser aux chataignes et on craint le retour des choux, des navets et des poireaux.

 

Et finalement, cette saisonnalité fait partie de nos repères. On prévoit les longs mois qui nous séparent désormais de l'euphorie de la fin du printemps prochain, les gens s'inscrivent dans des clubs et retournent au cinéma. C'est le retour des interrogations et projets professionnels.

Sans faire un amalgame entre la coquetterie et la classe, je réfléchis aussi aux bottes et au manteau qui m'accompagneront dans les mois à venir. Il ne faut pas se tromper et se laisser aller à des fantaisies trop 2010 que l'on pourrait regretter dès les derniers cotillons de la Saint-Sylvestres nettoyés.

 

Et moi j'y retourne, car à mi-mandat, c'est pas le travail qui manque.

 

 

 

 

Publié dans Humeur vagabonde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article