Route Irish, de Ken Loach

Publié le par La fée Paradis

Route-Irish.jpg

 

 

 

Je ne serai pas aussi catégorique que Télérama à propos de ce film (link), mais il faut avouer qu'après la vague de très très bons films sortis récemment, j'ai été un peu déçue. Non pas que l'histoire ne soit pas crédible (je n'ai aucun mal à imaginer que l'argent puisse primer, avec son lot de violences, sur la vie humaine dans des situations de loi du plus fort), ni que les acteurs ou la mise en scène ne soient pas bons, mais cela manquait peut-être d'analyse. La complexité psychologique des personnages et celle des situations sont à peine effleurées.

 

Route-Irish-3.jpg

 

C'est un film très antimilitaire que tout le monde devrait voir avant de se réjouir de l'intervention programmée en Lybie ... Il y a l'action immédiate et il y a ses prolongements non contrôlées où les mercennaires prennent le pouvoir sur des populations civiles démunies, dans la plus stricte impunité.

 

Le film pose également la question de l'impossible réadaptation des soldats au monde "normal" après les horreurs auquelles ils ont pu assister ou participer, un peu comme les vétérans de la guerre d'Algérie en France ou du Vietnam aux Etats-Unis.

 

 

Route-Irish-2.jpg

 

 

Route-Irish-4.jpg

 

 

Il doit être difficile, pour un cinéaste comme Ken Loach (comme pour nous tous) d'appréhender la complexité des relations géopolitiques et sociales dans un contexte de mondialisation néolibérale, de raréfaction des énergies fossiles et d'inégalités croissantes. Il avait déjà essayé avec "It's a free world" sur le territoire britanique et c'était plus réussi. Les incursions en Irak sont peut-être de trop dans "Irish road".

 

Ma note : 3,5/5

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article