Room, d'Emma Donoghue

Publié le par La fée Paradis

Room.jpg

 

 

C'est la globule qui m'a conseillé ce livre. Un charmant conte de Noël ? Certainement pas ! C'est une histoire absolument horrible et glauque qui est racontée par un petit garçon de cinq ans.

Ce procédé narratif permet non pas de dédramatiser, mais d'aérer le récit par des réflexions ou du vocabulaire inattendus, on évite ainsi de tomber dans le pathos et le larmoyant de type prime time. Je ne peux pas trop en dire plus sous peine de dévoiler la trame du scénario que le lecteur devine peu à peu, au fil de la lecture de la première partie.

Ce roman aborde de nombreux thèmes liés à la psychologie, voire à la psychiatrie, à l'éducation, la part de l'inné et de l'acquis, l'importance des interactions cognitives, la place de l'enfant dans la famille, le rôle de parent ... Il y a un peu de suspense et d'adrénaline, des émotions parfois fortes et une histoire rocambolesquement glauque.

C'est un roman intéressant, notamment pour qui se pose des questions quant aux processus d'appropriation des codes sociaux et à la nécessité des interactions multiples dans l'éducation d'un enfant (je précise quand même que je ne connais pas la valeur scientifique des hypothèses et des questions posées dans ce bouquin).

L'histoire manquait de barbouzes, de cowboys et de cyber enquêteurs blasés, depressifs et associaux pour que je sois complètement à fond mais je l'ai quand même lu tard le soir.


Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FleurDeMenthe 15/01/2012 21:41


Intéréssante ta critique. Je viens juste de le finir, après l'avoir commencé hier. J'avoue y avoir passé une bonne partie de la nuit. Très original, et réaliste peut être... En tout cas, je
trouve la narration très fidèle à l'esprit d'un enfant pour les moments où on peut se projeter... Un bel espoir jaillit de ce livre, on oscille entre rire et larme... J'hésite à publier une
critique aussi... A voir...