Notre poison quotidien, de Marie-Monique Robin

Publié le par La fée Paradis

 

 

notre-poion-quotidien.jpg

Une fois n'est pas coutume, on a fait une soirée télé au 22 ! Après avoir dégagé la pièce dressing-buanderie des tas de vêtements propres, sales et entre-deux, nous nous sommes confortablement installés sur le futon, c'était un véritable évènement !

 

La pub pour ce documentaire a battait son plein depuis quelques jours semaines (AMAP, Télérama avec son dossier "Manger tue" visible sur le site Internet, Marianne ...) et je ne pouvais pas manquer ça !

 

 
 
 
Si Marie-Monique Robin est un peu agaçante et si le documentaire ne possède pas les qualités cinématographiques de Solutions Locales pour un Désordre Global  ou des documentaires d'Erwing Wegenhofer (We Feet the World et Let's make money ) par exemples, la démonstration n'en reste pas moins aussi édifiante qu'effrayante.
Le processus de règlementation et de contrôle du respect des normes alimentaires dans les pays occidentaux sont disséqués et on voit bien que du "champ du paysan à l'assiette du consommateur" les firmes s'en mettent plein les poches au détriment de la santé des agriculteurs et des consommateurs. Ceci n'est possible que parce que les "experts" reconnus sont à la fois juges et parties. Elle montre comment des produits dangereux et cancérigènes comme l'aparthame ou le bisphénol A nous empoisonnent quotidiennement, à notre inssue. 

Le but est évidemment louable et c'est révoltant de savoir que des milliardaires et des firmes multinationales comme Monsanto et s'enrichissent au détriment de notre santé. En ce sens, le docmentaire était passionnant.

Seulement, l'auteur ne considère pas d'autres facteurs dangeureux pour la santé et tout aussi cancérigènes comme la pollution atmosphérique, le stress au travail, le manque de sommeil, ou (et il m'en coûte d'écrire cela) le tabac et l'alcool.

De plus, elle se contente de nous affoler, sans proposer de solutions accessibles comme c'était le cas dans le documentaire de Coline Serreau, Solutions Locales pour un Désordre Global . Et pourtant, des soltions à court et moyen terme, il y en a pour ceux qui veulent s'en donner les moyens : changer ses modes de consommation (les AMAP, les marchés bio et les épiceries bio ne sont plus réservés aux élites financières), son impact monétaire sur la finance mondiale (le crédit coopératif et la Nep en sont de très bons exemples et s'il y a peu d'agences sur le territoire, le service Internet fonctionne très bien), son emprise écologique en utilisant au mieux les transports en commun et en achetant moins de gadgets fabriqués de l'autre côté de la planète. Evidemment cela ne changera pas le monde de suite. Mais soyons optimistes, à force, il y aura un impact !

Bon, tout ça, c'est sans compter les catastrophes nucléaires ... Les mayas parlaient de 2012 ?

Pour se donner bonne conscience :
- Le site Internet des AMAP : link
- Le site Internet du Crédit Coopératif : link

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 23/05/2011 01:35



Marie Monique Robin, une autre Isabelle Saporta...



La fée Paradis 25/05/2011 10:05



Bonjour Olivier. J'ai fait un tour sur votre blog ainsi que sur celui de Daniel Sauvaitre, je comprends votre énervement lorsque vos propos ne sont même pas écoutés par la réalisatrice, et c'est
toujours intéressant d'avoir d'autres points de vue, notamment celui d'agriculteurs. Je m'y pencherai plus en détails.


Et je suis d'accord avec vous : il faut relativiser les discours anxiogènes et engager des dialogues constructifs.



le barbu du 16 02/05/2011 16:28



C'est moi ou ce blog s'endort depuis 1 mois et demi ? Keskispass ?



La fée Paradis 03/05/2011 09:40



Ben justement, avant de voir ton commentaire, je viens de produire un petit article ciné ! Les affaires vont peut-être reprendre.