Les Petits Ruisseaux

Publié le par La fée Paradis

Les-petits-ruisseaux.jpg

 

De Pascal Rabaté

France / 2010 / 94'/ couleur

Avec Daniel Prevost, Philipe Nahon, Bulle Ogier, Bruno Lochet ...



Le Méliès a dit



Un bonheur de bande dessinée est devenu ici un bonheur de grand écran : Pascal Rabaté adapte ici sa délicieuse bande dessinée et met en scène, dans le cadre bucolique d'un petit village angevin, et avec une fausse désinvolture qui ne masque pas longtemps la profondeur de son propos, un retraité sans histoires qui, à l'instar de la Vieille Dame indigne de Brecht, va vouloir rattraper le temps perdu en s'adonnant à des plaisirs qu'il s'était jusque-là refusés.


Les-petits-ruisseaux1.jpg


 

Que dire de plus ?


Je n'ai pas lu la BD (je ne sais pas pourquoi d'ailleurs et je vais essayer de me rattraper très vite) car ce film m'a beaucup touchée. J'ai même eu parfois les larmes aux yeux tellement j'étais émue par ces images de France profonde et de retraités qui retombent en adolescence (les problèmes matériels en moins car ils ont des appart ou des maisons et ne doivent pas gérer leurs parents).

 

Les-petits-ruisseaux2.jpg

 

Si certains personnages (et voiture) sont volontairement un peu clichés (ça participe à l'humour et à la légèreté du film), Daniel Prevost incarne son personnage avec beaucoup de justesse et de finesse. Il découvre à un âge avancé que malgré son veuvage, il peut se lacher et là c'est sex, drugs and rock'n roll sur fond de tatonements, de respect et de timidité.

 

Les-petits-ruisseaux3.jpg

 

Ce film est un hymne à la tolérance en général et intergénérationnelle en particulier, une leçon de simplicité et une incitation au road trip. Un peu de fraicheur dans notre monde de consumérisme bling bling, et de classe face à la vulgarité ambiante.

 

A voir avant la retraite.

 

Ma note : 4,25 / 5

Publié dans Ciné

Commenter cet article