Le serpent aux mille coupures

Publié le par La fée Paradis

 

Le-serpent-aux-mille-coupures.jpg

 

De DOA

Gallimard, Série Noire

Mars 2009

 

Quatrième de couverture

 

CHASSELAS (n. m.) : cépage blanc surtout apprécié comme raisin de table. Le chasselas de Moissac, qui bénéficie de l’Appellation d’Origine Contrôlée, est le plus réputé. Il est produit dans le Bas Quercy, à hauteur de 7 000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires à la revente estimé à 45 millions d’euros.

COCAÏNE (n. f.) : alcaloïde dérivé de la coca. Parfois utilisée en médecine. Surtout prisée sous forme de poudre blanche aux effets excitants. Les principaux pays producteurs (Colombie, Venezuela et Bolivie) en fournissent 900 tonnes par an pour un chiffre d’affaires à la revente estimé à 250 milliards d’euros.

MONDIALISATION (n. f.) : propagation de phénomènes au monde entier. Interdépendance croissante des hommes, de leurs systèmes politiques et économiques, et de leurs activités à l’échelle de la terre.

 

Résumé de l'éditeur

 

A Moissac dans le Tarn et Garonne, un mystérieux motard blessé et en fuite perd connaissance sur une petite route de campagne perdue au milieu des vignes. Au même moment et au même endroit, des mafieux napolitains basés dans le sud-est de la France ont donné rendez-vous à des trafiquants colombiens afin de mettre en place un réseau d'importation massive de cocaïne en France. Quand le motard sort de son coma et tombe en plein dans cette réunion de criminels, les malfrats prennent peur et se mettent à défourailler. Le motard s'avère être un redoutable combattant et sort vivant de la fusillade tout en parvenant à tuer les Colombiens. Les Napolitains, de leur côté, parviennent à s'enfuir...

 

 

Que dire de plus ?

 

 

C'est grace à ce polar que je ne déteste pas complètement la SNCF depuis hier (nouveau retard de trois quart d'heures après ma correspondance ratée vendredi après-midi ... Heureusement que j'avais pris des corails intercités).

 

Je ne connaissais pas ce DOA (Dead on Arrival) : un sigle plein de promesses pour un polar qui vaut le détour. L'affaire se déroule entre Toulouse et le Tarn-et-Garonne (Moissac et Lafrançaise où nous avions fait un tour avec Pépé en août dernier : Bienvenue dans le Tarn-et-Garonne ), en hiver. On suit une multitude d'intrigues parallèles même qu'il est parfois difficile de s'y retrouver, on retrouve les qualités d'accueil et de tolérance de la France profonde, on découvre que les trafiquants de drogue d'extrême droite colombiens soutenus par les américains ne sont vraiment pas des gentils ... Bref le temps est passé très agréablement vite alors que je suis restée 3h dans ce train !

 

Caux qui connaissent le 82 et les alentours de Moissac et de Lafrançaise reconnaitront certainement pleins de lieux et de villages et je leur conseille vivement de lire ce bouquin (ce message s'adresse essentiellement à Adri : mon bouquin est à la bibli mais je peux l'amener ce week-end).

Publié dans Livres

Commenter cet article

Nelfe 12/05/2010 14:19



Plus vite que "Le serments des limbes"!?  Déjà que j'avais avalé ce dernier, ça me donne bien envie!



La fée Paradis 12/05/2010 15:31



Je pense que tu peux te lancer sans crainte !



Nelfe 11/05/2010 19:24



Tiens c'est marrant que tu chroniques un livre de cet auteur que je ne connaissais pas jusqu'à il y a quelques jours. J'ai repéré "La ligne de sang" qui a l'air vraiment pas mal!



La fée Paradis 12/05/2010 11:00



C'est un auteur qui monte en puissance si on le découvre tous en même temps ! En tout cas, le serpent aux mille coupures est vraiment bien. Je
l'ai lu plus vite que le Serment des Limbes par exemple, mais l'intigue valait le coup.