La vie de Bouddha (2) - Les quatre portes

Publié le par La fée Paradis


VieBouddha2.jpg

De Osamu Tezuka
Traduction : Jacques Lalloz
Tonkam, septembre 2004 (publication française / La série a été dessinée entre 1974 et 1984 par l'auteur, en japonais).


Rappel : La vie de Bouddha (1) - Kapilavastu


Présentation de l'éditeur


Dix ans se sont écoulés depuis la naissance du prince Siddharta. Ce dernier donne bien du souci à son père, le roi Suddhodana qui se souvient de la prophétie de maître Assita " Il deviendra le roi du monde ! Une personne telle n'apparaît qu'une fois en des milliers de siècles ". Sans oublier Tatta, le petit voyou attachant devenu grand, qui veut se venger du Kosala, responsable de la mort de sa famille.



Que dire de plus ?


C'est mon gros chantier du moment : la lecture des 8 volumes de la vie de Bouddha vue par le maitre du manga. C'est une vraie course contre la montre puisque d'autres lectrices de la médiathèque sont aussi sur le coup : lorsque j'ai réussi, après deux tentatives, à emprunter le tome1, j'ai imédiatement réservé les tomes 2 et 3, qui ont été rendus 1 heure après mon passage alors que j'étais en route pour Toulouse. Je n'ai pas pu aller les chercher avant hier midi et j'ai pu avoir les tomes 2,3,4 et 5. J'ai réservé les tomes 6 et 7, qui ont encore une fois été ramenés une heure après mon passage alors que j'étais retournée au bureau ... J'espère que dès demain je pourrai emprunter les tomes 6,7 et 8 pour m'empresser de les dévorer ! Par contre je serai moins rapide pour les retours puisque Pépé est aussi sur le coup.


Mais revenons en au commentaire de ce deuxième volume. Toujours aussi passionnant à lire : Siddharta (qu'on devine être le futur Bouddha) a du mal a échapper à son destin de Prince. Il rencontre l'amour mais aussi la haine avec l'ignoble Bankala et le royaume du Kosala. Il est très incompris dans sa remise en cause du système des castes. Et on retrouve aussi les tragédies des inondations, famines et guerres dans ce monde injuste.


C'est toujours bourré d'humour et agréablement dessiné. Je suis ravie d'avoir pu découvrir cette série ! Et pour une fois, ce ne sont pas des BD trop vites lues : l'histoire est dense et complexe, et on ne reste pas sur sa faim.

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article