La source des femmes, de Radu Mihaileanu

Publié le par La fée Paradis

la-source-des-femmes.jpg

 

Au départ on voulait voir The Airtist à Utopia Tournefeuille mais ce cinéma est victime de son succès et la salle était déjà complète, tout comme celle de Polisse. Alors, même si ce n'était pas prévu de suite, on a été voir la Source des femmes. 

 

la-source-des-femmes-1.jpg

 

Comme dans Le Concert du même réalisateur, il y avait quelques clichés et des personnages un peu binaires mais c'est au service d'une cause juste que le spectateur est visiblement et volontairement manipulé.

 

la-source-des-femmes-3.jpg

 

la-source-des-femmes-5.jpg

 

Encore que, bien que la cause soit juste, le manque de complexité (scénario, personnages, idées) et la volonté de ne pas faire de vagus brouille de message. Ainsi (attention spoil pour ceux qui n'ont pas vu le film), à la fin, les femmes ne vont plus chercher l'eau au loin au péril de leur santé et de celle des enfants qu'elles portent, mais ce n'est pas parce que les hommes les aident et c'est toujours elles qui vont à la nouvelle fontaine située à l'entrée du village pendant que les hommes boivent du thé en les regardant faire. Pas très révolutionnaire et, à mons sens, plutôt un pas en arrière. Les aspirateurs, des laves-vaisselle ou des machines à laver qui simplifient les tâches ménagères dispensent-ils du partage du travail au sein du ménage ?

 

la-source-des-femmes-4.jpg

 

la-source-des-femmes-2.jpg

Ce film a quand même le mérite d'évoquer les questions du réchauffement climatique, du chômage de masse, de l'enclavement géographique et du terreau social affaibli propice à l'intégrisme religieux. De plus, les paysages sont somptueux et les chants et musiques sympathiques. Niveau émotions, on passe du rire à la colère ou aux larmes, ce qui plait beaucoup au public.

Au final, c'est un film distrayant, on passe un bon moment, mais c'est loin d'être un chef d'oeuvre. Même s'il fera certainement beaucoup d'entrées.

 

Ma note : 3,5 / 5

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article