The Bourne ...

Publié le par La fée Paradis


THE BOURNE SUPREMACY / La mort dans la peau

Réalisé par Paul Greengrass
Avec Matt Damon, Franka Potente, Brian Cox ...
Etats-Unis, 2003, 1h49


La mort dans la peau



Allociné a dit

Depuis deux ans, l'ex-agent / tueur à gages de la CIA Jason Bourne et sa compagne Marie ont réussi à tromper leurs poursuivants au prix d'une vigilance sans faille. Ce paisible village de Goa aurait dû être leur dernier refuge. Vain espoir.

Deux ans plus tôt, Jason avait juré de se venger de quiconque le relancerait. Il tiendra parole...

THE BOURNE ULTIMATUM / La vengeance dans la peau

Réalisé par Paul Greengrass
Avec Matt Damon, Julia Stiles, David Stratairn ...
Etats-Unis, Allemagne, 2007, 1h56.

La vengeance dans la peau


Allociné a dit

Jason Bourne a longtemps été un homme sans patrie, sans passé ni mémoire. Un conditionnement physique et mental d'une extrême brutalité en avait fait une machine à tuer - l'exécuteur le plus implacable de l'histoire de la CIA. L'expérience tourna court et l'Agence décida de le sacrifier.
Laissé pour mort, Jason se réfugie en Italie et entreprend une lente et périlleuse remontée dans le temps à la recherche de son identité.

Après l'assassinat de sa compagne, Marie, il retrouve l'instigateur du programme Treadstone qui a fait de lui un assassin et l'a condamné à l'errance. S'estimant vengé par la mort de ce dernier, il n'aspire plus qu'à disparaître et vivre en paix. Tout semble rentré dans l'ordre : Treadstone ne serait plus qu'une page noire – une de plus - dans l'histoire de l'Agence...


Mais le Département de la Défense lance en grand secret un second programme encore plus sophistiqué : Blackbriar, visant à fabriquer une nouvelle génération de tueurs supérieurement entraînés. Jason est, pour le directeur des opérations spéciales, une menace et une tache à effacer au plus vite. Ordre est donné de le supprimer. La traque recommence, de Moscou à Paris, de Madrid à Londres et Tanger...


Que dire de plus ?


Après
La mémoire dans la peau et surtout comme on était trop crevé pour faire quoi que ce soit d'autre, on a décidé d'en finir avec Jason Bourne dimanche soir.

Toujours les mêmes recettes mais les courses poursuites s'allongent un peu. C'est pas trop mon truc les courses poursuite. Mais on varie les modes de locomotion et les lieux et finalement, on est tout aussi captivé et on voit du pays.

Une bonne trilogie de dimanche d'hiver, sur le canap et sous la couette avec une boisson chaude 
!

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article