L'ombre du vent

Publié le par La fée Paradis

Auteur : Carlos Ruiz Zafon
Traduction : François Maspero
Livre de Poche, janvier 2006


Ombre-du-vent.jpg




Présentation de l'éditeur


Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.

Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du Vent.

Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.


Que dire de plus ?


Encore un cadeau du père Noël et il a eu une très bonne idée : ce roman est inattendu et passionnant. Sur fond d'antifranquisme et d'anarchisme catalan (I'm sorry Pépé) juste après la guerre civile espagnole qui fit rage à Barcelone, il parle de livres, de subversion, de grands sentiments, de génies et de salauds.

Tous les personnages sont liés à Julian Carax, mystérieux auteur de "l'Ombre du vent". A travers la patiente et dangereuse quête de Daniel, on découvre l'évolution de la ville sur plusieurs générations et des endroits secrets qui la composent.

Le livre est très bien écrit et je n'en dirai pas plus à propos de l'histoire qui m'a tenu en haleine une bonne partie de la nuit (dur, dur de se lever pour aller bosser ce matin).  Encore une fois ( voire  Jazz Maynard ) j'ai reconnu certains coins de Barcelone, et encore une fois, l'envie d'y retourner est tenace.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

globule 20/05/2010 20:37



Maintenant que j'ai lu le second, le jeu de l'ange, j'ai du mal à me rappeler l'atmosphère particulière du premier, que j'ai adoré pourtant et duquel je ne pouvais que difficilement me déttacher
pendant quelques jours.. Dans les deux romans, on est plongé dans une atmosphère fantastique qui me fait penser à  l'univers de Maupassant. Bref, je ne suis pas forte pour les commentaires,
mais ce roman est à ouvrir sans hésiter!



La fée Paradis 20/05/2010 21:20



Ben c'est un très bon commentaire je trouve !


Je lirai très vite le Jeu de l'Ange alors. Mais je crois qu'il faudra que je termine la nouvelle série que je viens d'entamer dabord (La princesse des glaces, dans la même collection Actes Sud
que Millenium ... Belles nuits blanches en perspectives !)