L'Oiseau de mauvais augure

Publié le par La fée Paradis

L'oiseau de mauvaise augure

 

Rappels :

La Princesse des Glaces

Le Prédicateur

 

 

Quatrième de couverture


L'inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n'a pas une minute à lui. La ville de Tanumshecle s'apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables.

Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D'autant qu'une femme vient d'être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d'un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s'empare de l'inspecteur.

Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s'emballe. L'émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma émerge...

Dans ce quatrième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Làckberg tisse avec brio l'écheveau d'une intrigue palpitante. Cueilli par un dénouement saisissant, le lecteur en redemande.

 

 

Que dire de plus ?

 

 

Comme je l'ai déjà dit, j'ai du sauter le troisième épisode (Le Tailleur de Pierres) car je ne l'ai pas trouvé à l'aéroport samedi en rentrant. J'ai deviné que j'ai loupé quelques trucs mais rien qui m'empêche de comprendre l'histoire. Et c'est avec plaisir que j'a retrouvé les personnages habituels (même si le commissaire se ramollit) et le style de l'auteur.

 

Contrairement aux deux précédents que j'ai lu, on tourne moins autour du pot au sens où l'enquête tâtonne avant que les inspecteurs ne trouvent la moindre piste. Du coup, les intermèdes en italique entre chaque chapitre prennent beaucoup plus de sens. Et c'est le lecteur qui a envie de souffler aux inspecteurs ce qu'il devine sans trop savoir comment l'expliquer. Je n'en dis pas plus pour ne pas gacher le plaisir des futurs lecteurs.

 

J'ai aussi remarqué qu'au fur et à mesure des épisodes, c'est Patrick qui devient le personnage principal. Erika était centrale dans  La Princesse des Glaces , mais si elle occupe toujours une place importante, elle n'est plus essentielle à l'intrigue. C'est la compagne de Patrick dont on connait le passé et la famille, sans plus. Ceci pourrait évoluer dans le cinquième épisode à venir si l'auteur suit une des pistes évoquées à la fin de celui-là. Mais je m'avance peut-être un peu.

 

Si j'ai l'occasion je lirai le Tailleur de Pierres mais sinon je vais faire une pause en attendant la sortie du cinquième épisode, et me remettre un peu aux BD. Il y a pleins De Cape et de Crocs qui m'attendent !

Publié dans Livres

Commenter cet article