Indignez vous ! , de Stéphane Hessel

Publié le par La fée Paradis

 

 

Indignez-vous.jpg

 

Pas besoin d'en écrire des tonnes pour être pertinent et devenir un best-seller. C'est ce que montre Stéphan Hessel avec ce petit bouquin qui en appelle, sur la base des principes définis par le Conseil National de la Résistance et de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, au réveil des consciences perdues et endormies.

 

Rien de nouveau sous le soleil, rien de bien compliqué, mais ça va toujours mieux en le disant : le règne de l'argent et de la finance nous éloigne de la démocratie et l'esprit de compétition nuit à la solidarité comme fondement d'un humanisme politique. S'indigner face aux injustices et à la loi du plus fort, c'est la base de la resistance. Et le top, c'est la resistance non violente.

 

Chacun, à son niveau, doit s'indigner, et agir en réseau pour oeuvrer à la disparition des injustices constatées. L'union fait la force et l'espoir fait vivre.

 

Merci à ce vieux monsieur pour remettre les réalités contemporaines complexes dans une perspective historique qui fait souvent défaut aux analystes de tout bord. Et à mettre dans toutes les mains.

Publié dans Livres

Commenter cet article

le barbu du 16 11/01/2011 16:37



Lecture pas désagréable, en effet, mais je suis un peu resté sur ma faim. Je trouve qu'il enfonce pas mal de portes ouvertes - oui, le monde est peuplé d'individualistes malveillants, le fric
pilote nos pensées et, globalement, c'est un "monde de merde" (G. Abitbol, grand penseur de notre temps) - et il m'a semblé au final presque un peu timide.


Peut-être que ce type d'ouvrage est surtout à destiner à des lecteurs moins avertis, à qui l'on peut peut encore espérer ouvrir un peu les yeux...


En bref, je ne l'ai pas attendu pour m'indigner, loin s'en faut. Mais si ça peut servir, why not.



La fée Paradis 11/01/2011 18:46



Il faut dire que nous sommes toujours indignés, comme tous les fans de Georges Abidbol. Monde de merde !



globule 10/01/2011 20:21



Quand Redge against the machine aura remis de l'ordre dans son sac à dos, et qu'on aura mis la main sur son exemplaire précieux, je pourrais poster un commentaire digne de ce nom. Pour
l'heure, j'ai entendu une interview de ce vieux monsieur sur France Inter qui donne envie de se plonger dans son ouvrage!



La fée Paradis 11/01/2011 18:45



Que Rage s'empresse de ranger son sac !