Fille des îles, photographies de Didier Labertrandie

Publié le par La fée Paradis

 

Fille-des-iles-2.jpg

 

 

Dans le cadre du mois du film documentaire, en relation avec la diffusion du film Soleils, Solitudes, de Yohan Laffort (25 novembre à 18h à la médiathèque de Rodez) (je n'y serai pas), la médiathèque expose la série photographique Fille des îles de Didier Labertrandie (ça je l'ai vu).

 

 

Fille des iles 1

Présentation de la série

 

Elles, filles des îles, rêvaient de la métropole comme d’un Eldorado. Eux, petits paysans ou artisans ruraux, avaient assisté, impuissants et silencieux, à l’effondrement de leur univers. C’est à partir de cette conjonction d’attentes pourtant si éloignées qu’à partir de la fin des années 1960 se sont formés les premiers couples mixtes que l'on retrouve dans les tirages de cette exposition.

 

Que dire de plus ?

 

Dernier week-end dans l'Aveyron et dernière visite à Rodez avant d'éventuelles vacances dans les mois ou années à venir. La date du déménagement de Pépé approche.

 

Petit tour à la médiathèque où je suis tombée par hasard sur cette expo (pendant que Pépé lisait la presse). Le thème est original et les parcours des couples photographiés ne l'est pas moins.

 

Ce sont des gens d'âge mûr, souvent entourés de leurs grands enfants, en tenue de tous les jours et dans leur environnement quotidien, que le photographe a fait poser. Finalement, comme dans tous les couples et dans toutes les vies quotidiennes, couples mixtes formés sur dossier par des agences matrimoniales ou non, il a saisi des moments d'amour et de tendresse, mais aussi des moments de ras le bol très perceptibles.

 

Ces images ne révèlent certainement rien de la vie de leurs sujets, il s'agit juste de vues ponctuelles de parcours des témoins d'un phénomène général d'exode rural et de ses conséquences humaines et sociales, des tranches de vie d'aveyronnais qu'il serait dommage de rater si vous passez par là.

Publié dans Expos

Commenter cet article