Festival Euskal Herria Zuzenean (en diret du Pays Basque)

Publié le par La fée Paradis

 

Helette 2010-copie-1

 

http://www.ehz-festibala.com

 

Ce concert hier a marqué en fanfares le début de la saison des festivals pour moi. ça aurait pu être la cata puisqu'une tempête a endomagé beaucoup de matériel vendredi, les concerts ont été annulés et le doute a pesé sur la poursuite du festival jusqu'à samedi après-midi et pèse encore sur l'équilibre financier de l'association. Finalement tout est bien qui fini bien, tout s'est déroulé comme prévu pour nous dimanche soir.

 

Perdu au fin fond de la Basse Navarre, le cadre du festival est idyllique. Le petit village d'Helette est réapproprié pour l'occasion et les brebis (AOC Ossau Iraty) sont éloignées des festivités. La grande scène en belvédère sur une crête très bien desinée vaut à elle seule le déplacement. Les orgnisateurs et les festivaliers parlent courament et exclusivement le basque, c'est étonnant (surtout pour moi qui vit dans le même département) mais logique puisque l'association promeut la culture et la langue basques, ainsi que des valeurs écologiques (rien à voir avec la question de la langue mais c'était l'occasion dn parler).

 

Rien à redire sur l'organisation, on n'a pas fait la queue une seule fois : ni pour entrer dans le village, ni pour acheter des jetons, ni pour se procurer les gobelets consigés, ni au bar (délicieux cidre basque), ni aux toilettes sèches. Pas de déchets par terre et une ambiance aérée intergénérationnelle respectueuse et colorée et pas besin de choisir entre les différentes scènes. Nickel.

 

Je n'ai pas pris de photo car je n'avais pas pensé à prendre un appareil, et avec le téléphone portable, c'est pas terrible.

 

 

 

Rachid Taha


Difficile de chauffer un public alors qu'il fait encore jour, surtout un public plutôt punk-rock festif alors qu'on est vêtu comme un dandy style Dean Martin à NY dans les années 50. Surtout avec des basses hyper fortes qui ne collent pas vraiment avec son style musical. C'était pas la furie, mais ça l'a fait quand même. Et la tâche n'était vraiment pas facile.

 

 

Mister Saguak


Entre la pause pipi, le ravitaillement en cidre et le pique nique, j'avoue ne pas avoir fait très attention à ce groupe basque. Je sais juste qu'ils ont démarré bien punk avant de tendre vers le reggae. C'était sûrement très bien, mais ce n'était pas le moment. 

 

 

Balkan Beat Box


C'était le clou de la soirée pour moi et ils étaient déchaînés. Ils ont enflamés les festivaliers du dimanche soir. Les basses étaient encore très fortes mais ça passe bien avec le style fafaro-festif du groupe. C'est à ce moment là que j'ai ressenti le besoin d'accélérer ma consommation de cidre. Et c'est aussi certainement à ce moment là que j'ai attrapé mes premières courbatures.

 

La Pegatina


Ce groupe catalan très pêchu a repris et adapté les stadards traditionnels des fêtes occitanes. Le public chauffé par Balkan Beat Box était déchaîné sous le chapiteau de la petite scène. Très sportifs pour les musiciens et les festivaliers.

 

Le Peuple de l'Herbe 


LA tête d'affiche du dimanche soir et ils ont été à la hauteur. Un son lourd et saturé, le public est monté progressivement en transe et c'est dommage que la soirée se soit arrêtée là. On était chaud pour continuer (pas le même topo dans la voiture pour rentrer à Pau, big up à la conductrice qui ne s'est pas endormie et nous a ramené à on port). 

 

 

Bref, une très bonne soirée qui marque le début de la saison des concerts et des fesivals. La suite au théâtre dela verdure (L'été à Pau), à Emmaüs, à Monein (Nadau pour l'ouverture des fêtes) et pour Hestiv'oc. Rien de nouveau sous le soleil de Pau mais ce sont de bonnes habitudes.

 

   

Découvrez la playlist EHZ 2010 avec Le Peuple de l'Herbe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

globule 11/07/2010 22:08



Vous oubliez, les clash repris par Rachid Taha, inaudible mais mémorable! J'ai loupé le groupe catalan, mais les balkan et surtout le peuple de l'herbe, valaient le déplacement! Le festival EHZ
est décidément un rdv incontournable



La fée Paradis 11/07/2010 22:14



Effectivement assez inaudible les clash par Rachid Taha à Helette. Mais ça a commencé à nous donner la patate.


Pareil pour le Peuple de l'Herbe puisque depuis je suis une grande fan de dub. J'espère qu'il y en aura encore l'année prochaine !



Nelfe 06/07/2010 16:38



Oh oui pas de problème, ne te cherche pas d'excuse ;) ! Bonne lecture et bonne écoute donc!



La fée Paradis 06/07/2010 19:51



yes !



Nelfe 06/07/2010 13:41



Tu vois fée si tu aimes ce style, avec Anticorps, on a plein de groupes à te faire découvrir ;)



La fée Paradis 06/07/2010 13:52



C'est compatible avec la lecture du tome 9 de De Cape et de Crocs que je viens d'aller récupérer à la médiathèque à midi ?


Il me tarde ce soir !!!!



Anticorps du Petit Poucet 06/07/2010 12:29



Yep Nelfe, High Tone c'est trop fort. Effectivement fée Paradis, tu m'en diras des nouvelles. Tu as aussi le Mardi Gras Bass Band.



La fée Paradis 06/07/2010 13:51



Ce soir c'est session dub alors, je vais prévenir les voisins !



Nelfe 06/07/2010 11:32



Ah mince, ça c'est vraiment dommage... Bon et bien ça te fera une excuse pour retourner les voir dès qu'ils repasseront par chez toi ;) d'autant plus si tu as aimé! C'est vrai qu'on ne peut pas
caser Le Peuple dans la catégorie "festif" mais leur musique se ressent plus qu'elle ne s'écoute en fait. Perso, j'adore. A la maison, on est très dub, et on doit avoir tous les albums du groupe.
Dans le style tu as aussi "High Tones" qui pourrait te plaire.



La fée Paradis 06/07/2010 11:38



J'écouterai ça ce soir sur Internet. Peut-être que c'est la dub mon style musical et que je l'ignorais jusque là ! J'aime beaucoup le son et les rythmes punks et les rytmes balkaniques, mais à
part ça j'ai besoin de comprendre les paroles pour apprécier une musique. Peut-être que je n'écoute pas les bonnes ! A suivre !