Du son sur les murs, de Frantz Delplanque

Publié le par La fée Paradis

du son sur les murs

 

Ce polar déjanté, sans policier (sauf pour un contrôle d'alcoolémie au volant) ni détective privé, dont l'intrigue se déroule entre les montagnes basques (fin fond de la vallée de la Nive ou Haute Soule à mon avis), Bayonne et le sud des Landes (Largos, ce doit être Tarnos) du côté de l'Océan et des baïnes avait tout pour me plaire.

 

Les personnages sont hauts en couleurs. Les "gentils" sont généreux, un peu abîmés par la vie mais toujours tendres, lucides et ironiques. Les méchants sont minables et cons. Le lecteur entre vraiment dans la peau d'un narrateur inattendu, tueur à gages à la retraite mais pas complètement "rangé des voitures" qui me fait penser au héros d'une série BD que j'attendais d'avoir terminée pour en parler (Le Tueur, de Matz et Jacomon) : blasé, cynique mais tendre, fin cultivé et humain.

 

Les dialogues sont terribles, les références culturelles nombreuses et variées (surtout en matière de rock mais pas que) et le vocabulaire et le style sont simples mais efficaces. Les scènes s'enchainent comme dans un BD ou une très bonne série B du genre 'culte". C'est ce que j'aime.


Ce premier roman est vraiment réussi et je l'ai dévoré d'une seule traite. 

 


Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

globule 06/12/2011 19:19


A lire alors! Je voulais te parler d'un roman que j'ai lu récemment et qui est vraiment très étonnant room de Emma Donoghue

La fée Paradis 21/12/2011 14:30



Je vais me le procurer de ce pas !