Du réel au virtuel, Base sous-marine de Bordeaux

Publié le par La fée Paradis

 

 

Du-reel-au-virtuel.jpg

 

Présentation de l'expo

 

 

L'exposition "Du réel au virtuel" présente les créations artistiques (des photographies et de la vidéo en 3D) de deux plasticiens bordelais, Georges Mimiague et Philippe Faure, dont les oeuvres nous immergent à l'intérieur de mondes en images tridimensionnelles tout au long d'un parcours atypique au sein de la Base sous-marine.

 

Les techniques numériques interrogent de nombreux artistes contemporains, peintres, photographes, plasticiens, et font évoluer leur création vers la recherche de nouvelles formes d'expression.
 
Georges Mimiague, s'appuyant sur la technique des images anaglyphes, crée des toiles qui offrent une double lecture.
Tout d'abord, à l'oeil nu, ce sont des tableaux abstraits aux couleurs variées, puis, vus avec des lunettes bicolores, ces tableaux se métamorphosent et nous transportent dans un autre univers.

 

Au travers de trois dispositifs vidéo de Philippe Faure "Jardins à la française, Paysage et Black Diamond" on découvre et visite de nouveaux espaces immatériels.

Un voyage inédit au coeur de ces deux univers virtuels. Les visiteurs équipés de lunettes 3D anaglyphes parcourreront des paysages troublants. Nous touchons les frontières qui séparent le réel et l'imaginaire.

 


Que dire de plus ?

 

 

On a aussi profité de notre passage à Bordeaux pour faire un tour à la Base Sous-Marine, un magnifique bunker construit par les allemands durant l'occupation dans les Bassins Flots, le port industriel de Bordeaux à l'époque. C'est une construction très impressionnante qui fait aujourd'hui fonction d'équipement culturel municipal.

 

Base-sous-marine.jpg

 

Base-sous-marine-1.jpg

 

 

L'expo n'était qu'une excuse pour se rendre là-bas. Mais on en a profité quand même. Il s'agissait d'images et de films à apprécier à l'aide de lunettes 3D, selon la technique anaglyphe (principe fondé sur la notion de stétoscopie qui permet au cerveau d'utiliser le décalage entre les deux yeux pour percevoir le réel, d'après Wikipédia) (pour les astigmates, hypermétropes percevant mal les reliefs comme moi, c'est mal de tête garanti ! ).

 

Du-reel-au-virtuel-1.jpg

 

Du-reel-au-virtuel-2.jpg

 

 

Les effets étaient quand-même très réussis : perspective, sensation de mouvement et de vie ... Je ne connaissais pas cette technique et c'était une visite intéressante.

Publié dans Expos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article