Corpo Celeste, d'Alice Rohrwacher

Publié le par La fée Paradis

Corpo-Celeste.jpg

 

 

C'est l'ouverture de la deuxième édition du  Festival International du Film de Pau. L'année dernière, on avait assisté à la projection d' Hitler à Hollywood, de Frédéric Sojcher  en avant-première. Cette année la réalisatrice était également présente. 

 

Corpo-Celeste-3.jpg

 

 C'est un film plutôt inattendu dont l'intrigue se déroule en Italie du Sud, à Reggio di Calabria, tout au bout de l'autoroute la plus dangeureus du monde que nous n'avions emprunté que jusqu'à Cosenza ( Voyage en Italie du Sud (1) : promenades urbaines ).

Tout se passe autour d'une église de quartier qui anime la vie de la communauté à tout point de vue : accueil des nouveaux arrivants, logement, occupation des enfants, animations pour les adultes et même  choix électoraux.

Corpo-Celeste-2.jpg

On suit plus précisément la vie d'une ado et ses questionnements, dans sa famille mais aussi au catéchisme et dans la communauté chrétienne. Beaucoup d'humour fin, des situations absurdes, des personnages et des situations complexes, des personnages secondaires parfois caricaturaux, des paysages qui alternent entre le sublime (montagne calabraise) et le pire du pire (abords de l'autoroute en périphérie urbaine), ... Qu'est-ce que j'aimerais retourner en Italie !

Concernant la place de ce film dans l'histoire du cinéma, le Président de l'association du cinéma le Mélies a parlé de nouvelle nouvelle vague à propos de la réalisatrice qui a moins de 30 ans. A suivre donc.

 

Ma note : 4/5

Publié dans Ciné

Commenter cet article