Un chat un chat

Publié le par La fée Paradis

Sortie : mars 2009
Réalisé par Sophie Fillières
Avec Chiara Mastroiani, Agathe Bonitezr, Malik Zidi





Le Méliès a dit :

Célimène a trente-cinq ans. Elle est écrivain et traverse un mauvais moment elle manque d'inspiration. Classique. Elle préfère se faire appeler Nathalie. Pourquoi ? Son fils a sept ans, c’est le seul qui l'oblige à garder les pieds sur terre. Un jour, débarque dans sa vie Anaïs, 17 ans. Elle va la suivre partout, la harceler même. Elle en devient inquiétante. Mais que veut-elle ? Elle trouve qu’elle fait un bon sujet et veut convaincre Célimène d’écrire sur elle.

Elles ne se connaissent pas, rien ne les réunit mais rien ne les oppose non plus et elles deviennent quasi inséparables. En 2005 Sophie Fillières nous avait gratifiés de son loufoque et déjanté Gentille. Avec son habituelle sens de l’absurde, elle rassemble tous les bons ingrédients pour nous concocter à nouveau une comédie tendre, drôle, poétique, attachante et… assurément décalée.

Que dire de plus ?

Comme j'avais beaucoup aimé Gentille (2005) et Emmanuel Devos, j'ai suggéré à Dudule d'aller voir Un chat un chat au lieu d'aller courir. La pluie et le froid ont joué en ma faveur et le coach n'a pas été trop difficile à convaincre.
Encore un film bizarre, tranche de vie dans une période de doute avant le retour du SAM (Sentiment d'Appartenance au Monde), toujours beaucoup d'humour et des situations absurdes et burlesques : somnanbulisme, décalages entre l'état d'esprit des différents personnages, situations grotesques.
Pourquoi les chats du titre ? cadeau de l'ex petit ami de Célimène lorsqu'il lui ramène ses clés d'appartement. Très logique. Pas de raison non plus à ce qu'Anaïs veule absolument que Célimène écrive sur elle ... Même le gamin parle de choses absurdes et récite des leçons décalées !
Le film n'est pas si léger car il aborde la relation nécessaire de l'individu au monde qui l'entoure (famille, amis, amour, travail ...). Et cette relation n'est évidente pour personne. Qui n'a pas rêvé d'être à Tokyo dans une situation vécue comme une obligation insupportable ?
Bref, un film presque léger pour une soirée pluvieuse !


Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coach 29/04/2009 11:34

Se faire appeler Célimène ou Nathalie, ou autres selon les humeurs,Besoin impulsif de rentrer dans une poubelle,Faire un marbré au chocolat en étant somnonbule,Avoir des blocages de la parole sans raison,Avoir des envies de se foutre en l'air en voiture avec son petit ami,Acheter des cigarettes sans en acheter pour arrêter de fûmer,...Voila quelqu'un de dérangé mais drôle