BD, rock'n roll et ski de fond

Publié le par La fée Paradis

Les révélations sur le jeunesse hitlerienne de Benoit 16 et la réintégration des extrêmistes dans la communauté des chrétiens n'ont pas réussi à gâcher mon week-end !

Vendredi soir j'ai été boire un coup au Garage en compagnie de la Mum et de ses accolytes. Nous avons assisté à un formidable concert de rock'n roll pur et dur, du comme on l'aime! J'avais l'impression d'être dans un troquet londonien dans les années 60! Le Garage est, à ma connaisance, le seul bar rock de Pau et des alentours (link). Je l'ai redécouvert et je pense y retourner pour les concerts du vendredi soir !

Samedi il a bien fallu récupérer avec 3 litres de café et huit clopes avant de faire un tour à la biblo et à l'épicerie verte (link). Comme le règlement du réseau intercommunal des bibliothèques à changé, en plus de la gratuité on peut désormais emprunter beaucoup plus de documents et plus longtemps ! Vive le socialisme municipal et intercommunal !

Bref je suis revenue avec un stock de BD, DVD, CD et de nourriture qui m'a permis d'aborder calmement ce samedi soir!

INTERMEDE BANDE DESSINNEE (actualité oblige)

J'ai enfin lu le 4° tome du Combat ordinaire, Bande dessinée de Manu (scénario et dessin) et de Patrice (couleur) Larcenet, série commencée il y a quelques mois et dont j'ai poursuivi la lecture au gré des acquisitions de ma chère bibliothèque ! Le premier tome a obtenu le prix du festival d'Angoulême en 2004.


Wikipédia a dit :

Le Combat ordinaire c'est l'histoire de Marco et de ses problèmes quotidiens, qui sont aussi ceux des Français d'aujourd'hui. Il est photographe, névrosé, son père est malade, son chat pénible et surtout il ne sait pas où il en est avec Emilie, la petite vétérinaire qui partage sa vie. Il a fui la ville pour s'installer à la campagne à Chazay-d'Azergues, espérant y trouver un peu de calme.

Les Quantités négligeables, ce sont les ouvriers du chantier naval où travaillait le père de Marco. C'est sur eux qu'il a décidé de faire une exposition photo. L'occasion pour Marco de se confronter au petit monde des galeries parisiennes et des zones industrielles sinistrées.


Ce qui est précieux, c'est le troisième tome des aventures de Marco, son deuil, et ses angoisses concernant son travail de photographe ; de bonnes nouvelles se profilent. Mais sur le point familial, rien ne va plus : son père vient de mourir, sa mère affronte seule le poids de l'absence, son frère, n'arrivant pas à surmonter le deuil, s'évade de plus en plus. Quant à Emilie, elle lui impose un ultimatum : elle veut un enfant et elle n'attendra pas toute sa vie.


Planter des clous est le quatrième et dernier album de la série. Nous retrouvons Marco deux ans après le troisième opus, père d'une petite fille. Tout en reconnaissant que, malgré ses réticences, la paternité l'enchante, il est un peu perdu dans son rôle de père. Parallèlement, le chantier est sur le point de fermer. C'est sur ce fond de recherche de repères et de nostalgie que se conclut cette série. À noter que dans cet album, on ne fait plus d'allusion au frère de Marco.


Que dire de plus ?


Je n'ai ien à dire de plus, si ce n'est que ces BD sont géniales et qu'elles ne peuvent que faire écho aux questions que nous nous posons tous. Disponibles dans toutes les bonnes bibliothèques!


Du coup j'ai aussi commencé une nouvelle série : Le retour à la terre (car la terre, elle, ne ment pas, n'est-ce pas ?).


Wikipédia a dit :


La série décrit la vie de Manu Larssinet (pseudonyme à peine dissimulé de Manu Larcenet), un dessinateur citadin qui s'est installé à la campagne avec sa femme et son chat, à travers les yeux de Jean-Yves Ferri, qui évoquait déjà ses affinités avec la campagne dans sa série Aimé Lacapelle, mais dessinée par Manu Larcenet lui-même. Les gags se présentent sur une succession d'histoires courtes d'une demi-page.


Que dire de plus ?


Je vais attaquer le 3° tome ce soir. Beaucoup plus rigolote que la précédente (format gag et scénariste différent sans doute), cette série aborde la question du choc des civillisations entre des citadins branchés et un milieu ultra rural. Un peu cliché mais tellement frais, distrayant et moteur de réflexion pour moi!



J'ai aussi lu une BD que toutes les filles devraient se procurer : Mon gras et moi de Gally. Sélection officielle au festval d'Angoulême 2009 qui s'est terminé aujourd'hui : prix essentiel Fnac SNCF. Je n'y connais rien mais je me demande si c'est un titre de gloire ...


 

Le site officiel du festival a dit :


Elle est grosse, très grosse, et entretient depuis toujours des rapports existentiels avec son gras. Elle croque avec humour sa lutte contre ses bourrelets, les orgies de barres diététiques, et le regard d'autrui. Un remède contre la déprime de la balance...


Que dire de plus ?


En plus d'être drôle, cette BD couleur malabar met le doigt sur les contradictions de chacun et nous aide à relativiser nos petits kilos, pour celles qui oscillent entre 50 et 55 pour 162 cm ! En tout cas, cette Gally a su mettre à profit un désavantage et faire contre mauvaise fortune de bon coeur (vous pouvez méditer cette phrase pleine de bon sens).

 

De ma pêche de samedi après-midi, il me reste deux tomes du reour à la terre, deux tomes du fleuve shimano (un manga qui a l'air à moitié érotique ... C'est pour accrocher mon public bédéphile), quatre tomes de Victor Lalouz, et deux tomes de Thorgal. Vous aurez compris au fil de mes films et BD que je ne suis pas une adepte du fantastique mais c'est la Mum qui me l'a recommandé. Et on n'est janas à l'abri d'une bonne surprise! Je vous en dirai plus dans les jours à venir !


Je fini quand même de raconter mon passionnant week-end! Aujourd'hui je suis allée faire du ski de fond au Somport (link) avec les globules, la mum et Mathilde l'africaine. C'est la troisième fois cet hiver et encore une fois la neige était excellente !

J'apprecie ce sport démodé ! Il y avait du vent et parfois des flocons de neige mais c'est tellement physique qu'on a pas froid (excepté lorsqu'on s'arrête pour manger ou fumer une clope) et en plus il y a moins de monde sur les pistes!


Le week-end prochain, déplacement dans l'Aveyron et découverte des espaces nordiques de l'Aubrac avec Pépé !

En attendant, demain c'est lundi et je n'ai toujours pas de nouvelles de Toulouse ....

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anticorps du Petit Poucet 02/02/2009 20:13

Un peu de matière grasse, un peu de matière grise, lisez sans fin Horace, mangez à votre guise

La fée Paradis 04/02/2009 13:56


Cher Anticorps du Petit Poucet, à part "un esprit sain dans un corps sain", je n'ai rien à répondre à cette intervention pleine de finesse et de pertinence !


coatch 02/02/2009 17:42

Salut la fée, salut les luttins...

1 semaine d'absence sur ce blog me fait dire que c'est vraiment un blog qui m'irrite, pardon.., mérite d'exister!

Cependant 2 points me font intervenir; le gras chez les filles et le ski de fond.

Je ne voi pas pourquoi ce problème de poids continu à torturer les filles... le charme ne se mesure pas en millilitres de gras en moins... c'est un faut problème initié par la pub. Soyez-vous même et faites du sport que pour la forme.. les rondeurs n'on jamais effrayés les mecs... et puis on êtes dans le pays du fois gras. En rdv galant, c'est vachemet emmerdant de manger un magré de cannard pendant que sa copine mange une salade!!!!!!!

Le ski de fond est le sport complétement démodé... tas un collant trop serré, un blouson que tu passe ton temps à enlever (trop chaud-trop froid, trop chaud, etc...) des chaussures ridicules et même si t'es un expert en skating t'es ridicule (là faut se voir de dos), un filet de bave givrée et des lèvres gerssées... THE sport à la mode c'est le "télémarck". On a l'impression que tu passe ton temps à ... en fait je sais pas. mais ca à du style!!!!!!

La fée Paradis 04/02/2009 13:54


Cher Coatch, après une recherche rapide sur Wikipédia, voici la définition du télémark : Le télémark est la technique ancestrale du ski alpin. La descente se fait alors avec le talon libre, ce qui permet d'exécuter des virages harmonieux dits « virages télémark ».
Le virage télémark s'effectue avec un fléchissement de la jambe intérieure. C'est l'une des plus anciennes disciplines de ski, inventée en 1868
par un menuisier du comté de Telemark en Norvège, Sondre Norheim.

Nous espérons tous te voir pratiquer cette discipline qui revient apparament au gout du jour, en témoigne la profusion d'annonces commerciales de vente de matériel sur le net.

Concernant la salade, je suis bien d'accord avec toi! Quand l'appétit vas, tout va. J'ai ainsi mangé une salade de gésiers et un magret sauce au miel avec des frites hier midi et un poulet yassa
hier soir !

Vous souhaitant une bonne digestion ...


Fée Paradis 02/02/2009 10:51

Petite précision : Fleuve Shimano est un gros navet ! A ne lire qu'en dernier recours !

clubbeuse en ski 01/02/2009 22:35

merci pour les BD (vais m'empresser de lire mon gras et moi!, c'est de circonstance..)! par contre il me semble important d'apporter une précision: le ski de fond englobe le ski alternatif et le skating.Vers quelle pratique te tournes-tu? et pourquoi? as tu des photos à l'appui? fais nous rever...

La fée Paradis 01/02/2009 22:40


Je crois que je viens d'identifier clubbeuse,la plus sportive d'entre-nous, et pas que sur le dance floor !
Alors pour répondre à ta question : pas de skating pour moi, c'est bien trop moderne pour moi ! Rage against the machine a quant à lui pratiqué cette discipline aujourd'hui.
Pour ce qui est des photos, le temps était trop pourri aujourd'hui : je n'ai pas encore vu le plateau du Cauziat sans brouillard ... Mais promis, s'il fait beau dans l'Aubrac, je me rattraperai ...


Anticorps 01/02/2009 22:15

Merci Fée du Logis pour toutes ces invitations à la lecture et aux salles nocturnes.

La fée Paradis 01/02/2009 22:32



De rien cher Anticors. je suis certaine que du haut de l'Atalante et de tes cours de patois tu as toi aussi plein de choses à nous faire découvrir ! En tout cas ça fait plaisir de voir des
fidèles sur ce blog!
Je ferai unarticle sur les taux de fréquentation et la provenance des lecteurs lorsque sa durée de vie sera significative et que des moyennes se dégageront. En attendan, fais nous signe lorsque
tu passeras par la capitale du 64 ....